Antigone à Molenbeek – Stefan Hertmans

Antigone à Molenbeek – Stefan Hertmans


Antigone à Molenbeek (Broché)


Prix habituel EUR 12,00
Neuf: EUR 12,00 EUR En stock
Used from: EUR 12,00 En stock
Release date: January 9, 2020.
buy now

Présentation de l’éditeur



Les derniers hommages d’une Antigone moderne à un frère enrôlé.

– Antigone à Molenbeek est une réécriture du célèbre mythe de cette jeune femme, fille d’Œdipe et de Jocaste, qui tenta jusqu’à la mort d’enterrer son frère, Polynice. Transposée dans l’actualité politique contemporaine, cette figure du dévouement s’incarne dans une sœur dont le frère a commis un attentat suicide à la bombe.

– Stefan Hertmans dévoile la complexité des sentiments de cette Antigone moderne, livrée au mépris, empêchée, elle aussi, de rendre les derniers hommages à son frère. Bien loin d’en faire un cas d’étude, l’auteur révèle nos contradictions face à un sujet à la fois politique, social, et humain avant tout.

Présentation de l’auteur



Stefan Hertmans est un écrivain belge néerlandophone.

Il enseigne au Stedelijk Secundair Kunstinstituut Gent et à l’Académie royale des beaux-arts de Gand (Haute École de Gand). Il dirige en outre le Studium generale jusqu’en octobre 2010.

Il a également donné des conférences à La Sorbonne et aux universités de Vienne, Berlin et Mexico, à la Bibliothèque du Congrès de Washington et à l’University College de Londres.

Ses travaux paraissent régulièrement dans des magazines littéraires tels que The literary Review (Madison), The Review of contemporary fiction (Illinois) et Grand Street (New York). Il collabore à un grand nombre de magazines, dont Dietsche Warande en Belfort, Raster et De Revisor.

Il publie son premier roman, intitulé « Ruimte », en 1981. Il est aussi l’auteur de poésies, de pièces de théâtre et de nouvelles, et signe de nombreux essais, notamment sur Walter Benjamin, Jorge Luis Borges, Marguerite Duras…

Il a remporté de nombreux prix, entre autre le Ferdinand Bordewijk Prijs en 2002 et le AKO-Literatuurprijs 2001 pour « Comme au premier jour » (Als op de eerste dag).

En 2003, il remporte le prix « La ville à lire » pour « Entre villes : histoires en chemin » (Steden. Verhalen onderweg, 1998). Il reçoit le prix de l’essai 2008 du Koninklijke Academie voor Nederlandse Taal-en Letterkunde pour « Het Zwijgen van de Tragedie ».

Son roman « Guerre et Térébenthine » (Oorlog en terpentijn) reçoit le prix triennal de la Communauté flamande en 2012 et, en 2014, le prix littéraire AKO.