Capital et idéologie – Thomas Piketty

Capital et idéologie – Thomas Piketty


Capital et Idéologie (Relié)


Prix habituel EUR 29,90
Neuf: EUR 29,90 EUR En stock
Used from: EUR 29,90 En stock
Release date: November 7, 2019.
buy now

Présentation de l’éditeur



Toutes les sociétés humaines ont besoin de justifier leurs inégalités : il faut leur trouver des raisons, faute de quoi c’est l’ensemble de l’édifice politique et social qui menace de s’effondrer. Les idéologies du passé, si on les étudie de près, ne sont à cet égard pas toujours plus folles que celles du présent. C’est en montrant la multiplicité des trajectoires et des bifurcations possibles que l’on peut interroger les fondements de nos propres institutions et envisager les conditions de leur transformation.

À partir de données comparatives d’une ampleur et d’une profondeur inédites, ce livre retrace dans une perspective tout à la fois économique, sociale, intellectuelle et politique l’histoire et le devenir des régimes inégalitaires, depuis les sociétés trifonctionnelles et esclavagistes anciennes jusqu’aux sociétés postcoloniales et hypercapitalistes modernes, en passant par les sociétés propriétaristes, coloniales, communistes et sociales-démocrates.

À l’encontre du récit hyperinégalitaire qui s’est imposé depuis les années 1980-1990, il montre que c’est le combat pour l’égalité et l’éducation, et non pas la sacralisation de la propriété, qui a permis le développement économique et le progrès humain.

En s’appuyant sur les leçons de l’histoire globale, il est possible de rompre avec le fatalisme qui nourrit les dérives identitaires actuelles et d’imaginer un socialisme participatif pour le XXIe siècle : un nouvel horizon égalitaire à visée universelle, une nouvelle idéologie de l’égalité, de la propriété sociale, de l’éducation et du partage des savoirs et des pouvoirs.

Présentation de l’auteur



Thomas Piketty est un économiste né à Clichy en 1971.

Après un baccalauréat C et les classes préparatoires maths sup et spé, il intègre à dix-huit ans l’École normale supérieure de la rue d’Ulm.

Il soutient à vingt-deux ans sa thèse de doctorat en sciences économiques, préparée à l’EHESS et à la London School of Economics, sous la direction de Roger Guesnerie.

Intitulée « Essais sur la théorie de la redistribution des richesses », elle obtient le prix de la meilleure thèse de l’année 1993, décerné par l’Association française de sciences économiques.

Sa thèse achevée, il part enseigner de 1993 à 1995 au MIT puis revient en France pour devenir chargé de recherche au CNRS puis directeur d’études à l’École des hautes études en sciences sociales (EHESS) à partir de 2000.

Il publie l’année suivante une étude historique détaillée, « Les hauts revenus en France au XXe siècle. Inégalités et redistributions 1901-1998 ».

En 2014, la parution américaine du « Capital au XXIe siècle » suscite un important débat public aux États-Unis et en Europe. Suite à cette réception significative, l’ouvrage accède au statut de best-seller.

Il est éditorialiste pour le journal ‘Libération’ et a publié occasionnellement des tribunes dans ‘Le Monde’.

Économiste reconnu, il est un spécialiste des inégalités économiques.

Thomas Piketty figure dans la « promotion du 1er janvier » (2015) de la Légion d’honneur, publiée au Journal Officiel, nommé au rang de chevalier. Il a indiqué à l’AFP « refuser (sa) nomination ».