Détective Kahn – Min-Seok Ha

Détective Kahn – Min-Seok Ha

Présentation de l’éditeur



DRIIIIING DRIIIIING ! Le téléphone jaune sur le bureau du Détective Kahn s’agite dans tous les sens. L’inspecteur en chef Kong est à l’autre bout de la ligne. Il a une nouvelle mission à confier à notre Sherlock Holmes en culotte courte. C’est lui qu’on appelle quand les adultes n’arrivent pas à résoudre un mystère ou piétinent sur une affaire. Au volant de sa voiture-capsule, il fonce sur les lieux et mène l’enquête en compagnie de son fidèle assistant, le chat Nibalius.

D’une simple histoire de vol de billes au grand complot planétaire, Détective Kahn devra contrecarrer les plans de vilains criminels en tous genres. Mais attention, il faudra s’assurer d’être rentré pour l’heure du goûter… Que voulez-vous ? C’est un enfant après tout !

Avec ses intrigues prenantes et ses drôles de personnages hauts en couleurs, DÉTECTIVE KAHN se lit comme on regarde un dessin animé à la télé. Une fois commencé, impossible de décrocher ! L’inspecteur à l’imper’ rose et son chat à chapeau pointu vert ne manquent pas d’artifices pour venir à bout des énigmes les plus farfelues. Action, humour et fantaisie, voilà les ingrédients des nombreux épisodes de cet Inspecteur Gadget à la coréenne imaginé par Min-seok Ha.

Présentation de l’auteur



Min-seok Ha est un auteur de bande dessinée originaire de la ville de Gimhae en Corée du Sud. Ses aventures de DÉTECTIVE KAHN paraissaient régulièrement dans une revue pour enfants coréenne et deux d’entres-elles avaient été publiées en France par Misma dans la revue DOPUTUTTO MAX. Son dessin aux lignes pures, ses couleurs joyeuses ainsi que son incroyable sens du rythme et de la narration n’ont pas tardé à taper dans l’oeil des studios d’animation.

Son précédent livre “Bonjour, Jeon Woo-chi !” a fait l’objet d’une adaptation en long-métrage au cinéma en 2015. En 2018, il participe à l’exposition collective “Childhood- Where is your heart now” du Centre Culturel de Bruxelles, avec des auteurs belges et coréens, dont Seung-un Yoon.