Du génie français – Régis Debray

Du génie français – Régis Debray


Du génie français (Broché)


Prix habituel EUR 14,00
Neuf: EUR 14,00 EUR En stock
Used from: EUR 14,00 En stock
buy now

Présentation de l’éditeur



Qu’en est-il de « l’art d’être français » ? Et quelle figure d’écrivain serait la mieux à même d’incarner ce génie singulier ? Une institution littéraire réputée, saisie par les plus hautes instances politiques, aurait, dit-on, tenté de répondre à cette question, en soumettant le sujet au vote auprès de ses membres les plus éminents. Résultat : Stendhal, premier sur la liste, assez loin devant Hugo.

Alarmé par cette rumeur, et conscient qu’un tel choix aurait un enjeu stratégique non seulement littéraire mais proprement éthique, Régis Debray examine de près les mérites respectifs des deux candidats à la fonction suprême. Sa conclusion : Hugo d’abord, Hugo toujours. Simple question de goût ? Non, car il en va de la vocation d’un peuple, qui regarde notre présent mais plus encore notre avenir.

Présentation de l’auteur



Régis Debray est un écrivain, philosophe et haut fonctionnaire français né à Paris en 1940.

Fils d’un grand avocat parisien et d’une ancienne résistante, il réussit le concours d’entrée à l’École normale supérieure en 1960; il entre cacique, puis passe en 1965 l’agrégation de philosophie, tout en militant à l’Union des étudiants communistes.

La même année, il part à Cuba puis suit Che Guevara en Bolivie. Il est y capturé et emprisonné pendant quatre ans. À sa libération, il rencontre Salvador Allende et Pablo Neruda. De la rencontre avec Salvador Allende émergeront le livre « Entretiens avec Allende sur la situation au Chili » (1971), ainsi qu’un entretien vidéo : « Ce que disait Allende ».

De 1981 à 1985, il devient chargé des relations internationales auprès de François Mitterrand, alors président de la République.

En 1993, il présente une thèse de doctorat à Paris-I, intitulée « Vie et mort de l’image. Une histoire du regard en Occident », sous la direction de François Dagognet ; il obtient, en 1994, son habilitation à diriger des recherches.

Il analyse alors l’impact des médias et de la communication, et fonde, en 1996, les « Cahiers de médiologie » qui deviennent, en 2005, la revue « Médium, Transmettre pour innover ».

En 2002, il est à l’initiative de la création de l’Institut européen en sciences des religions (détachement auprès de l’École pratique des hautes études, à Paris) dont il est président jusqu’en 2004.

Auteur de romans, d’essais et de pièces de théâtre, son livre « La neige brûle » a reçu le prix Femina en 1977 et « Loués soient nos seigneurs » – le prix Novembre 1996. Régis Debray est élu en 2011 membre de l’Académie Goncourt.

Il est le père de la femme de lettres Laurence Debray (1976), qu’il a eue avec l’écrivain vénézuélienne Elizabeth Burgos, rencontrée en 1963 à Caracas.