La fin de l’individu : Voyage d’un philosophe au pays de l’intelligence artificielle – Gaspard Koenig

La fin de l’individu : Voyage d’un philosophe au pays de l’intelligence artificielle – Gaspard Koenig


La fin de l’individu : Voyage d’un philosophe au pays de l’intelligence artificielle (Broché)


Prix habituel EUR 19,00
Neuf: EUR 19,00 EUR En stock
Used from: EUR 19,00 En stock
buy now

Présentation de l’éditeur



Quel avenir pour l’individu et ses libertés à l’ère de l’intelligence artificielle ? Pour répondre à cette question urgente, Gaspard Koenig a entrepris un tour du monde de San Francisco à Pékin, d’Oxford à Tel Aviv et de Washington à Copenhague. Il a rencontré plus de 120 professeurs, entrepreneurs, intellectuels, politiques, économistes, artistes, et même un magicien.

Au fil de ce périple émerge une véritable philosophie de l’intelligence artificielle (IA). Celle-ci ne menace pas l’existence d’Homo sapiens et les robots ne voleront pas nos emplois. En revanche, en déployant des techniques d’optimisation, de prédiction et de manipulation à grande échelle, l’IA remet en cause le fondement même de nos Lumières : l’idée d’un individu autonome et responsable.

L’intelligence artificielle nous prépare ainsi des droits sans démocratie, un art sans artiste, une science sans causalité, une économie sans marché, une justice sans coupable, des amours sans séduction… à moins que nous ne reprenions le contrôle en forgeant pour nous-mêmes un droit à l’errance. Un récit philosophique pour notre époque, fourmillant d’informations, d’anecdotes, d’états d’âme et aussi d’humour. De quoi rendre l’IA plus facile à comprendre et, espérons-le, à maîtriser !

Présentation de l’auteur



Gaspard Koenig est le fils de Jean-Louis Hue, ancien directeur de la rédaction du Magazine littéraire, et de la critique littéraire Anne-Marie Koenig. Il dirige le think-tank libéral GenerationLibre.

Après une scolarité au Lycée Henri-IV, il est admis à l’École normale supérieure lettres et sciences humaines en 2002, étudie à l’université Columbia, puis obtient l’agrégation de philosophie en 2004.

Il écrit les discours de la ministre Christine Lagarde jusqu’au mois de juin 2009.

Depuis 2009, il travaille à Londres pour la Banque européenne pour la reconstruction et le développement (BERD). Il contribue au site d’information Atlantico.

Il est l’auteur, chez Grasset, de romans et d’essais, parmi lesquels « Les discrètes vertus de la corruption », « Leçons de conduite » ou « Leçons sur la philosophie de Gilles Deleuze ».