Mieux vaut mourir debout que vivre à genoux – Patrick PELLOUX

Mieux vaut mourir debout que vivre à genoux – Patrick PELLOUX


Mieux vaut mourir debout que vivre à genoux (02) (Broché)


Prix habituel EUR 20,00
Neuf: EUR 20,00 EUR En stock
Used from: EUR 20,00 En stock
Release date: November 28, 2019.
buy now

Présentation de l’éditeur



Après un premier volume plébiscité, Patrick Pelloux poursuit avec autant d’irrévérence que d’humanité ses autopsies des grands hommes. Mortellement savoureux…

À travers vingt et une chroniques entièrement inédites, Patrick Pelloux renfile sa blouse de carabin-chercheur passionné d’histoire et nous invite à une nouvelle promenade au chevet des grands hommes. Une promenade médicale, littéraire, politique, sociale, artistique… et un voyage plein de surprises.

Jugez plutôt : on y croise un prophète (Mahomet), bien entendu des rois et des reines (dont François Ier et Marie-Antoinette), des poètes et des peintres (Verlaine, Van Gogh, Frida Kahlo), des musiciens (Claude Debussy, Billie Holiday), le cinéaste Pier Paolo Pasolini, Napoléon et Jean Jaurès, le grand chef indien Sitting Bull… Sans oublier un bel hommage à Charb, l’Ami.

Mélange d’empathie et de franc-parler, la plume aiguisée de Patrick Pelloux nous entraîne au gré des époques, des thèmes, des personnages, avec toujours le même plaisir d’apprendre en se distrayant.

Présentation de l’auteur



Patrick Pelloux est un médecin urgentiste.

Il étudie à l’École internationale européenne et à la faculté de médecine de Paris avant de devenir docteur en médecine. Il a également une capacité en médecine d’urgence et de catastrophe.

Il est devenu célèbre pendant la canicule de 2003 lorsqu’il a donné l’alerte aux médias des conséquences de la canicule dans les services hospitaliers. Il fut adjoint au chef des urgences à l’hôpital Saint-Antoine à Paris, où il a travaillé de 1995 à 2008. En septembre 2008, il est renvoyé et muté au SAMU de Paris, à l’Hôpital Necker-Enfants malades.

Patrick Pelloux se distingue surtout par son implication dans la défense de l’hôpital public et du service public qui y est rendu. Il est depuis 1997 président de l’Association des médecins urgentistes hospitaliers de France (AMUHF), un syndicat qui regroupe les médecins urgentistes hospitaliers. En juin 2005, il a été réélu pour deux ans à la tête de l’Amuf (le nom de l’association a perdu son « H », ne se composant plus uniquement d’hospitaliers), association qui compte 2 000 médecins urgentistes.

Il a été vice-président de la Confédération des Praticiens des Hôpitaux, une des organisations intersyndicales regroupant les praticiens hospitaliers de toutes les disciplines médicales et pharmaceutiques, de 2009 à 2014.

Il a régulièrement participé à « N’ayons pas peur des mots », une émission de débat contradictoire animée par Samuel Étienne sur la chaîne d’information en continu I>Télé.

Il est aussi chroniqueur : il a notamment collaboré au journal satirique « Charlie Hebdo » et à partir d’avril 2018 au journal « Siné Mensuel ». Il présente également une fois par mois une chronique médicale dans Le Magazine de la santé sur France 5.

Ces chroniques sont parues en recueil sous le titre « Histoire d’urgences » aux éditions du Cherche Midi (2007). Il a reçu un prix de l’Institut de France pour ses écrits en 2005 (prix Cino Del Duca).

Patrick Pelloux est apparu dans plusieurs films en y interprétant des rôles de médecin ou d’infirmier.