Un parfum de Madeleine – Olivier DAMIEN

Un parfum de Madeleine – Olivier DAMIEN

Présentation de l’éditeur



La dernière chose dont on a envie, quand on vient de se séparer de son mari adultère, c’est d’habiter à côté d’un vieillard excentrique, qui veut sûrement découper sa femme en morceaux. Surtout lorsqu’on doit refaire sa vie avec ses deux enfants.

Eh bien, on ne choisit pas toujours sa destinée ! Ainsi va la vie ! C’est ce qui arrive à Maud, quand le ciel vient à lui tomber sur la tête. Coincée entre un homo excentrique, mais terriblement attachant, une ado difficile qui cherche l’affrontement, un gamin accroché à sa jambe comme une moule à son rocher et un vieux con, Paul le voisin, qui devient très vite un maillon incontournable de sa reconstruction.

Broyée par une séparation difficile, cette jeune femme contrôleuse aérien, s’installe dans une banlieue calme. Aspirant à y retrouver un équilibre et se refaire une santé avec ses deux enfants, Alice et Tom. Loin de tout homme. À l’exception de son meilleur ami, Hippolyte, chef d’entreprise gay et farfelu. Seul profil masculin acceptable à ses yeux.

Sa première rencontre dans le quartier ne l’incite d’ailleurs pas à changer d’optique. Il s’agit d’un vieil homme acariâtre qui la bat froid, dès son installation. La méfiance de Maud la conduit à poser un regard curieux sur cet homme qui a sûrement quelque chose à se reprocher, avec ses petites manies et son sale caractère. Le comportement de son épouse n’est assurément pas pour la rassurer. Tout le monde a-t-il droit à une deuxième chance ? Y compris ce couple de vieux, aux abords difficiles ? La vie réserve parfois bien des surprises.

Au-delà de cette confrontation qui tournera de manière inattendue, une question de Marcel Proust reste en filigrane : « Comment oublier jamais quelqu’un qu’on aime depuis toujours ? » Ou comment défendre la plus belle histoire d’amour du monde, lorsqu’on est confronté à la maladie d’Alzheimer de son épouse ? Mais, si tout le monde a sa propre madeleine, peut-on l’échanger quand la sienne a un goût amer ?

Le final, inattendu, transformera à jamais la vie de tous ces héros du quotidien, faisant de cette histoire, leur histoire, un récit drôle et émouvant qui ne laissera personne insensible.

De l’humour et du sentiment, de quoi vous faire passer aisément du rire aux larmes !

Un parfum de Madeleine est le 5e roman d’Olivier DAMIEN, qui se spécialise dans le roman émotionnel (feel-good book). L’auteur se sert de son expérience du roman policier au service d’un récit romanesque. Et ainsi de rendre son écriture plus vivante, plus touchante. Avec l’objectif de surprendre son lecteur, en le tenant en haleine jusqu’à la dernière phrase. Il utilise pour ce faire, un style assez simple, rapide, et efficace, emprunt de cet humour qui est sa marque de fabrique.

Présentation de l’auteur



Olivier DAMIEN (1970-pas tout de suite si possible) est originaire de l’est de la France, immigré professionnel en région parisienne. Il est l’auteur de cinq romans à ce jour.

Sa passion initiale l’a porté vers le roman policier, puisqu’il s’agit de son domaine de prédilection.

Sa marque de fabrique : un sens de l’humour et de la dérision assez prononcé. Touché par la grâce littéraire très jeune, il a baigné toute sa jeunesse, dans les années 80. Il reste influencé par le verbe acerbe de Desproges, les jeux de mots de Devos, et dans les années qui suivirent, la gouaille fine et fantaisiste d’Antoine de Caunes. Pour choisir de tomber finalement dans l’univers de Les Nuls, dont il ne sortira pas indemne.

Après avoir accouché de deux polars à l’humour San-Antoniesque, Olivier DAMIEN plonge alors sa plume au coeur de ses émotions, mettant à profit l’alliance de l’émotion et de l’humour. C’est ce que ses dernières publications finiront par mettre au jour, pour le plus grand plaisir de ses lecteurs.

Ainsi, « J’irais revoir ma Normandie… », roman d’aventure tiré d’une fait divers inattendu et touchant, verra-t-il le jour en 2016. Puis, « Un parfum de Madeleine », où l’auteur observe et croque avec drôlerie et bienveillance la force de l’amour chez ses héros.

De quoi amener le lecteur à goûter avec plaisir, cet équilibre entre le rire et les larmes qui le caractérise désormais.