Un vent de folie : L’éolien en France : mensonge et arnaque ? – Bernard Durand

Un vent de folie : L’éolien en France : mensonge et arnaque ? – Bernard Durand

Présentation de l’éditeur



Les Français sont de plus en plus nombreux à comprendre que le développement massif de l’éolien rendra inhabitable des surfaces très importantes de leur territoire et provoquera des conflits d’usages et d’intérêts croissants, des pollutions et des destructions de l’environnement, la défiguration et la banalisation des paysages ruraux de régions entières.

Les riverains de l’éolien s’inquiètent aussi des effets qu’il pourrait avoir sur leur santé et celle de leurs animaux, entre autres par les infrasons qu’il génère. Mais, parce que la désinformation organisée à ce sujet avec l’appui d’une grande partie de la classe politique est intense et omniprésente, très peu pour l’instant ont réalisé que l’éolien, et particulièrement l’éolien en mer, sera aussi très coûteux pour eux alors qu’il ne leur rendra aucun service. Il ne peut rien pour le climat et ne permettra pas en France de fermer de centrale nucléaire. Ne s’agit-il pas là en fait d’une gigantesque arnaque financière soutenue par un mensonge d’État ?

Nos élus locaux, préoccupés à juste titre par l’amélioration du quotidien de leurs administrés, sont motivés exclusivement par l’argent qui leur est octroyé par les promoteurs de l’éolien. Ils ne réalisent pas qu’ils entraînent ainsi notre pays dans une très coûteuse impasse écologique et économique, celle où s’est déjà fourvoyée l’Allemagne.

Cette dangereuse dérive est pourtant dénoncée depuis longtemps comme ruineuse et vouée à l‘échec par de très nombreux scientifiques spécialistes de ces questions. Leurs conclusions étayées contrastent avec l’image idyllique qui en a été depuis des années véhiculée avec insistance par ses promoteurs, puissamment aidés en cela par nos principaux moyens d’information.

Présentation de l’auteur



Bernard Durand est ingénieur, chercheur et naturaliste. Il a été Directeur de la Division Géologie Géochimie de l’Institut français du pétrole et des énergies nouvelles (IFPEN), puis de l’Ecole nationale supérieure de géologie.

Il a aussi présidé le Comité scientifique de l’European Association of Geoscientistsand Engineers (EAGE). Il est cofondateur de l’association environnementale  » Natureen Pays d’Arvert « . Prix Alfred Wegenerde l’EAGE. Depuis des années, il se consacre à l’étude des questions énergétiques en relation avec l’environnement.

Dans ce cadre, il s’est intéressé particulièrement aux électricités dites renouvelables, éolien et solaire photovoltaïque. Il est l’auteur de  » Energie et environnement : les risques et les enjeux d’une crise annoncée  » (2007, EDPSciences) et de  » Petroleum, natural gasand coal : nature, formation mechanisms, future prospects in the energy transition  »